Mes premiers pas avec Linux

Comment j'en suis arrivé à envisager de changer de système d'exploitation est au fond une histoire des plus banales. Au moment où je rédige ces lignes, je n'utilise un ordinateur que depuis moins de trois ans et demi. J'avais acquis un premier ordinateur portable pour me faciliter considérablement la vie dans le travail que j'exerçais alors. J'étais chauffeur routier longue distance et j'ai commencé à me rendre aux Étas-Unis. Autant j'avais toutes les cartes nécessaires pour trouver les endroits où je devais me rendre à travers le Canada, autant j'avais quelque peu agrandi le terrain de jeu en ajoutant les USA à mes destinations habituelles. Aussi, le problème s'est posé de la manière suivante: n'allant qu'exceptionnellement deux fois chez le même client, je devais à chaque voyage trouver une nouvelle adresse. Acheter des cartes pour chacune des nouvelles villes risquait à terme de me poser un problème de place dans la cabine du camion d'une part et de finances d'autre part. Calculant qu'à long terme il serait moins coûteux d'avoir un ordinateur avec un programme contenant toutes les cartes voulues, j'ai donc très peu hésité. Bien entendu, ce premier ordinateur était monté avec Windows. Il me restait à apprendre à m'en servir. J'ai ainsi découvert les joies de l'installation de programmes, de leur utilisation et la configuration, mais également des plantages. J'ai appris à formatter un disque dur et à réinstaller un système complet. Fort heureusement à l'époque, j'avais un bon copain avec qui j'ai tout appris de ces bases essentielles. La première année a vu au moins une vingtaine de formatages de disques durs. Il m'est même arrivé d'avoir à remonter complètement mon système en voyage alors que je devais me rendre en banlieue de Chicago.

À travers tout ça, j'avais aussi découvert un potentiel certain ouvert par cette machine infernale de plastique et de métal. Ne me contentant plus de simplement chercher des itinéraires et des adresses, je commençais aussi à utiliser d'autres programmes de bureautique et réalisais certains documents de voyage, même un document douanier. Ayant une petite imprimante à bord du camion, j'avais des documents propres et mieux écrits que si je les avais réalisé à la main. Mais les plantages ne ralentissaient pas. Certains copains m'avaient dit de passer à Linux ce qui m'aurait posé un problème de compatibilité avec certains programmes, en particuliers celui qui me servait principalement pour les cartes routières dont aucune version à ma connaissance n'existe pour Linux. À bien y réfléchir, peut-être fonctionnerait-il avec un émulateur Windows sous Linux, il faudra que j'essaye ça un jour. Mais d'ici là, il faudra que je sois très familier avec Linux.

Ce qui a déclenché le début de ma migration est un magazine: ça en fera surement sourire quelques uns puisque ce magazine est Window News dont le sujet était : «Comment se passer de Windows» et avait lancé des essais avec différents systèmes d'exploitation : MacOS, Lindows et Linux. Autant pour moi il n'est pas question de passer à Mac sans changer d'ordinateur, autant les deux autres sont envisageables. Je lisais donc avec intérêt l'article. Lindows ayant tout l'air d'après le rédacteur d'une arnaque pas vraiment fonctionnelle faute de programmes utilisables, il restait Linux. Un Lecteur avait été convié à installer et utiliser pendant un mois Linux Mandrake. Il a donc procédé à l'installation de Mandrake Linux 8.2 et l'article a décrit le système comme pas très évident au premier abord mais relativement facile à comprendre pour peu qu'on y mette un minimum d'effort. C'était en juillet 2002.

Septembre de la même année, disposant d'une connexion Internet par cable, et après m'être renseigné un peu partout auprès de copains, j'ai téléchargé Mandrake 8.2. J'ai découvert au fil des discussions diverses un nombre considérable de sites internet traitant du sujet et une somme de documentation impressionnante. Prudent malgré tout, j'ai utilisé mon vieil ordinateur pour effectuer une première installation. Un vieux portable Hitachi visionbook 4000 avec un pentium 150 mmx que j'avais un peu amélioré coté mémoire surtout puisque lors de l'achat il avait 16 Mo de Mémoire vive et que je l'avais monté à 96 Mo. Avec un Bios mis à jour puisque je l'avais flashé l'année précédente. De plus, je disposais du disque dur d'origine de 2Go mais également d'un autre disque dur de 5.58Go que je pouvais faire alterner en montant l'un ou l'autre dans le tiroir. J'ai donc pris le disque de 2Go et j'ai lancé l'installation...

La suite ?  Installation 


Mes visiteurs à ce jours :
32767