Qui est Jean

Micro-auto-biographie non-autorisée

Je suis né en France en 1963. Je suis l'aîné d'une famille de neuf enfants. J'entends votre réflexion; «C'est rare des familles nombreuses aujourd'hui.», et vous avez raison. Cependant, il en reste. Ce milieu de vie influe grandement sur la mentalité des membres de la famille, donc sur moi aussi.

On relaxe tranquillement à la maison

J'ai commencé à travailler à l'âge de quinze ans et demi. J'ai exercé plusieurs métiers sans jamais me fixer vraiment quelque part. Ce, jusqu'en 1991. Cette année là, j'ai migré au Canada. Au début de cette période, j'étais employé dans une entreprise d'apiculture. Métier intéressant, mais malheureusement soumis à un régime salarial quelque peu difficile. J'ai, au bout de presque trois ans, laissé cette activité pour une autre réorientation de carrière, quoique le terme de « carrière » me soit un peu étranger. J'ai réalisé ce qui est le rêve de plusieurs ; conduire des camions, les fameux dix-huit roues nord-américains qu'on a vu et qu'on voit encore dans les films. J'ai parcouru tout le Canada et pratiquement tous les états américains.

Pourtant, je dois mettre un bémol sur votre enthousiasme à l'égard de ce métier tel qu'il est pratiqué dans ce coin du monde. Après plus de sept ans à « bouffer de l'asphalte », je suis déçu, désabusé pour ne pas dire écœuré. Autant j'aime bien le métier en soi, autant ce qui va avec est nettement moins agréable. Combien de patrons de transport se prennent pour des maîtres d'esclaves avec un discours hypocrite, promettent monts et merveilles et finalement, quand vous avez gratté un peu le vernis, vous vous rendez compte que c'est surtout du vent et que moins on vous paye, mieux on se porte. Et ça se traduit de toutes les manières possibles et imaginables. Bref, après avoir passé dans quatre entreprises différentes, j'en suis arrivé à ne plus croire leurs promesses.

Dernièrement, fin mai 2003, voyage retour vers la France, aller-simple. Après douze ans dans ce grand pays qu'est le Canada, je suis retourné aux sources, en grosse partie pour retrouver ma famille qui vit toujours en France et qu'en fin de compte je ne voyais qu'à l'occasion de coûteux voyages. Et puis d'autres raisons, plus privées, ont concourru à la décision de rentrer.

Parallèlement à tout ça, j'ai appris à me servir d'un ordinateur. Au moins là, j'ai de l'agrément. Je regrette seulement de ne pas pouvoir gagner ma vie avec , mais c'est devenu un passe temps majeur dans ma vie. J'ai appris en autodidacte bien sur, au début avec l'assistance d'un copain. Un bon copain avec qui j'allais aussi à la pêche de temps en temps dans les ruisseaux du Québec, taquiner la truite mouchetée dans les eaux vives au milieu des bois. Nous avons passé des nuits blanches avec nos ordinateurs.

Et puis j'ai appris le langage HTML, petit à petit à l'aide de livres de base. J'ai construit la première version de ces pages. J'ai ensuite commencé à manipuler des JavaScripts rendant ces pages plus vivantes et surtout plus interactives. Plus récemment, j'ai insisté davantage sur les feuilles de style supprimant quelques javascript, rendant de ce fait le site moins lourd et plus compatibles pour quelques navigateurs. Dernière étape ? Le php, mais bon, laissons la technique. Ce que vous voyez là est la sixième mouture après quatre ans. Peut-être y en aura-t-il d'autres à l'avenir. Le problème auquel je me suis heurté surtout, ce fut de trouver un contenu à mettre dans mes pages. Mais entre-temps, des amis, de la famille, j'avais reçu des textes pour le moins amusant. Je les ai publié.

J'ai ensuite découvert la conversation en ligne, les « Chats », et j'ai rencontré là toutes sortes de gens, de façon virtuelle bien sur, quoique depuis le temps, j'en ai rencontré certains réellement. Il s'est présenté à ce moment là une opportunité de meubler un peu mon site. Pour aller bavarder sur les sites de conversation en ligne, j'ai découvert l'existence de programmes dédié à cette activité, rendant l'accès nettement plus facile et direct que le passage par les labyrinthes de sites Web. Apprendre à me servir de ce programme fut laborieux puisque celui qui m'enseignait me dictait quoi faire; je n'avais que du texte sans illustrations. Au bout d'un certain temps, devenu familier avec les manipulations de base, j'ai fait un pari avec mon « prof »; mettre en ligne un cours de base à l'intention des débutants. En Français bien sur. Ce programme existe seulement en anglais quoiqu'il en existe des versions francisées. J'ai gagné mon pari et ça a donné les pages MIRC de ce site.

Voilà, c'est grosso modo ce que je suis. Je n'ai pas la prétention de me faire connaître davantage par le biais de ces pages, les rencontres étant nettement plus instructives. Je vous remercie de votre visite et vous souhaite une agréable visite de ces quelques pages.


Mes visiteurs à ce jours :
32767